Carton rouge au handball : peut-on remplacer le joueur exclu ?

Imaginez que vous êtes en train de regarder un match de handball. L’ambiance est à son comble, les joueurs sont à fond, le ballon fuse de part et d’autre du terrain. Soudain, l’un des joueurs commet une faute grave. L’arbitre siffle et brandit un carton rouge. Que se passe-t-il ensuite ? Est-ce que le joueur est remplacé ou est-ce que l’équipe doit continuer à jouer en infériorité numérique?

Les cartons dans le handball : trois couleurs !

Au handball, trois types de cartons peuvent être attribués par l’arbitre lors d’un match :

  • Le carton jaune : c’est un avertissement. Le joueur fautif peut continuer à jouer, mais doit faire attention à ne pas récidiver.
  • Le carton rouge : c’est une exclusion définitive. Le joueur fautif doit quitter le terrain et ne peut plus participer au reste du match.
  • Le carton bleu : introduit dans le règlement en 2016, le carton bleu signifie une exclusion définitive avec rapport, c’est-à-dire qu’une sanction supplémentaire peut être prise à l’encontre du joueur fautif après le match.

L’exclusion temporaire pour deux minutes

Pendant une rencontre, l’arbitre peut décider d’exclure temporairement un joueur pour une durée de deux minutes. Cette sanction intervient en cas de faute ou de comportement antisportif. Lors de cette exclusion, l’équipe doit évoluer en infériorité numérique pendant deux minutes. L’équipe adverse peut ainsi profiter de cette situation pour marquer des buts et prendre l’avantage.

Ajoutons que si un joueur est exclu temporairement 3 fois dans un même match, il reçoit automatiquement un carton rouge.

L’impact du carton rouge au handball

Revenons à notre question initiale : qu’advient-il lorsqu’un joueur reçoit un carton rouge au handball ?

Voir aussi  Combien de changements sont possibles au rugby à XV ?

Lorsqu’un joueur se voit attribuer un carton rouge, il est exclu définitivement de la rencontre. Contrairement à d’autres sports comme le football, au handball, l’équipe n’est pas obligée de terminer le match en infériorité numérique.

En effet, deux minutes après l’exclusion, l’équipe peut faire entrer un autre joueur sur le terrain pour remplacer le joueur exclu. Il est donc possible de remplacer un joueur ayant reçu un carton rouge au handball, une fois que l’équipe a purgé deux minutes de pénalité.

Les conséquences d’un carton rouge

Au-delà du match en cours, l’exclusion définitive d’un joueur peut avoir des conséquences importantes pour les rencontres suivantes. En effet, la Commission de discipline de la Fédération peut décider de suspendre le joueur pour un ou plusieurs matchs suivants, en fonction de la gravité de la faute commise. Cette sanction peut s’avérer très pénalisante pour l’équipe, surtout si le joueur exclu est un élément clé.

Au handball, le carton rouge a donc des implications sérieuses, à la fois pour le joueur concerné et pour son équipe. C’est pourquoi il est essentiel que chaque joueur respecte les règles du jeu et fasse preuve de fair-play.

L’exclusion définitive d’un joueur suite à un carton rouge peut certes déséquilibrer momentanément une équipe, mais grâce aux règles spécifiques du handball, elle n’est pas nécessairement synonyme de défaite. En effet, chaque équipe a la possibilité de s’adapter et de développer de nouvelles stratégies pour contrer l’équipe adverse.

Les sanctions spécifiques : jet franc et jet de sept mètres

Dans l’univers du handball, au-delà des cartons, d’autres sanctions spécifiques peuvent être attribuées par l’arbitre. Parmi celles-ci figurent le jet franc et le jet de sept mètres.

Voir aussi  "Manque de jus" en cyclisme : d'où ça vient ? Et comment y remédier ?

Une faute dans la surface peut donner lieu à un pénalty

Lorsqu’une faute survient, l’arbitre peut décider d’attribuer un jet franc à l’équipe adverse, si cette faute a empêché une occasion de but. Le jet franc s’effectue depuis l’endroit où a eu lieu la faute, à moins qu’elle n’ait été commise entre la ligne des neuf mètres et la ligne des six mètres. Dans ce cas, le jet franc se fait depuis la ligne des neuf mètres. Le ballon est alors remis en jeu et le joueur de l’équipe adverse doit tenter de marquer un but à la suite de ce jet.

Par ailleurs, si un joueur commet une faute grave dans sa propre surface de but, l’arbitre peut attribuer un jet de sept mètres à l’équipe adverse. C’est le gardien du but qui doit alors faire face à ce tir, qui se déroule depuis la ligne des sept mètres. Cette sanction est généralement attribuée lorsque le joueur fautif empêche une occasion manifeste de but.