Combien de changements sont possibles au rugby à XV ?

Le rugby est un sport de plus en plus populaire, et la Coupe du Monde 2023 vient un peu plus asseoir son succès en France. Mais ce sport est aussi régi par des règles strictes, notamment en ce qui concerne le nombre de changements possibles en cours de match.  Penchons-nous aujourd’hui sur cette règle et découvrons son importance sur le jeu.

Le fonctionnement des changements dans le rugby

Le rugby, comme beaucoup d’autres sports, autorise les changements de joueurs pendant un match. C’est une stratégie essentielle pour maintenir l’énergie de l’équipe et pour gérer les blessures qui peuvent survenir (et qui sont nombreuses au rugby, sport d’affrontement oblige).

Dans un match de Coupe du Monde ou de Top 14, le nombre de changement peut aller jusqu’à 12. Auparavant, la limite était fixée à 8 remplacements jusqu’en 2018. Notons d’ailleurs ans les règles originelles du rugby à XV, une équipe est autorisée à effectuer jusqu’à 7 changements de joueurs au cours d’un match (6 remplacements + 1 en cas de blessure).

Règle des 12 remplacements rugby
Screenshot tiré du règlement World Rugby

 

Il est également à noter que si un joueur est remplacé pour cause de blessure, il ne peut pas revenir sur le terrain plus tard dans le match. Cependant, il existe une exception à cette règle. Si un joueur est remplacé pendant une période temporaire pour subir un test de commotion cérébrale, il peut revenir sur le terrain si les résultats du test sont négatifs.

Voir aussi  Romain Ntamack blessé : la star française pourra t-elle revenir à temps pour la Coupe du Monde ?

L’impact des changements sur la stratégie de jeu

Les changements dans le rugby ne sont pas seulement un moyen de gérer la fatigue des joueurs ou d’apporter des soins médicaux en cas de blessure. Ils sont aussi une façon pour les entraineurs d’ajuster leur stratégie de jeu en fonction de la situation du match.

Par exemple, un entraineur peut décider de remplacer un joueur par un autre pour apporter plus de puissance en mêlée ou plus de vitesse sur les ailes. Les remplaçants apportent souvent un souffle nouveau à l’équipe et peuvent créer la surprise face à une équipe adverse qui commence à fatiguer.

La bonne gestion des changements peut être un élément déterminant dans le résultat final du match. C’est un aspect crucial que tous les entraineurs de rugby doivent maîtriser.

L’arbitre joue un rôle prépondérant dans les remplacements

L’arbitre joue un rôle important dans la gestion des changements dans le rugby. Il est responsable de s’assurer que les changements sont effectués en conformité avec les règles et peut décider de faire sortir un joueur si son état de santé ne lui permet pas de poursuivre le jeu.

Voir aussi  Vidéo > quand les Bleus défiaient le haka des All Blacks en 2007, une première mondiale

Ainsi, les changements ne peuvent avoir lieu que lorsque le jeu est arrêté, c’est-à-dire lors d’un arrêt de jeu, comme une mêlée, une touche ou un coup de pied de pénalité. L’arbitre doit donner son accord pour chaque changement, et s’assure que le joueur remplacé quitte le terrain avant que le remplaçant ne le rejoigne.