Tous les résultats sportifs en temps réel

Menu

Biathlon au Grand-Bornand : le snowfarming... avant que la neige ne tombe du ciel


Modifié le 2022-12-17 14:06:21


La coupe du monde de biathlon, saison 2022-2023, a débuté avec sa première étape entre le mardi 29 novembre et le dimanche 4 décembre à Kontiolahti (Finlande). Cette coupe, qui comprend neuf étape au total se terminera le dimanche 19 mars 2023 en Norvège à Holmenkollen après avoir visité sept autres pays : l’Autriche, la France, la Slovénie, l’Allemagne, l’Italie, la République Tchèque et la Suède.

L’étape française a lieu dans les Alpes, au Grand-Bornand près d’Annecy entre le 15 et le 18 décembre.

Neige ou pas, la compétition doit avoir lieu !

Avant toutes compétitions et résultats sportifs, cette étape de fin d’automne suscite une polémique quant à la façon d’enneiger les pistes.

Le « snowfarming », méthode pourtant utilisée depuis quelques années et qui a permis de maintenir la manche française au calendrier de l'IBU (fédération internationale de biathlon), ne fait par l’unanimité. En réalité, l’IBU impose la tenue d’une compétition programmée, neige ou pas. Donc « snowfarming obligatoire » pour obtenir une piste qui doit respecter des mesures précises : 50 centimètres d’épaisseur pour des largeurs qui vont de 4 à 9 mètres.

Le « snowfarming » : garder de la neige, ça coûte cher ?

Environ 12 000 m3 de neige artificielle, stockés sous une épaisse couche de sciure, depuis la fin de la saison au printemps 2022 ont été transportés afin de préparer la piste et permettre la tenue des épreuves. En fait, plus que les conditions de stockage de la neige, ce sont les norias se camions transportant le neige vers le site, qui ont mis le feu aux poudres.

Mais il paraît que le stockage de la neige, son transport et la mise en forme de la piste représentent moins de 1 % du bilan carbone total de l’organisation de l’épreuve ; la majorité des émissions étant due au transport de personnes, 60 000 à 65 000 attendues pour ces quatre jours de compétition à environ 1 000 m d’altitude. 

Le snowfarming existe pour d’autres étapes du circuit, surtout pour celles de la fin de l’automne car la neige naturelle ne tombe souvent qu’à partir du mois de janvier. Mais la polémique sera sans doute vite oubliée dès le début de la compétition, d’autant que la neige naturelle a fait son apparition sur le Grand Bornand à partir du 9 décembre.

Tags :

© Copyright Info Média Conseil 2007-2022 - Tous droits réservés